AudioB, Matériel

Comment Choisir son ampli bass

Vous avez enfin passé cette étape: vous êtes maintenant équipé de votre nouvel instrument et un groupe de potes ayant une vocation similaire vous a déjà rejoint pour monter un groupe. Ne reste plus qu’à choisir l’ampli basse qui va bien. Alors combien de Watt, quelle marque, quel style et puis, tant que nous y sommes, nous verrons aussi ce qu’il en est du baffle. 


Lampes ou transistor… Les deux mon capitaine?!

Ampli à lampes
Pendant longtemps la lampe régnait en maître absolu et incontesté dans le monde de l’ampli. Mais ces jours sont révolus depuis longtemps ! Bien que cette chaleur si particulière colore encore le son des amplis Ampeg SVT CL ou Orange AD200B Mk3 grâce aux distorsions harmoniques amenées par les lampes. Mais les têtes d’amplis à lampe sont souvent fragiles (satané humidité! 😉 et sujet à diverses pannes si l’entretien n’est pas constant. Lors de tournée cela peut vite être un gros problème entre le bus et la pluie! Ces amplis sont de plus, relativement lourds avec des dimensions imposantes. Il reste cependant quelques bassistes qui n’échangeraient pour rien au monde leur ampli à lampe!

Ampli à transistor
La première chose que l’on remarque c’est son poids… si léger! Et les copies modernes équipées d’amplificateur de classe D tels que les Eich Amplification T300, Markbass Little Mark Ninja, Aguilar Tone Hammer 500 ou le TC Electronic BH250 redéfinissent les normes de l’amplification d’instrument avec seulement quelques kilos et des dimensions très compactes. Beaucoup de ces têtes d’amplis pourront se retrouver même dans la poche de votre étui basse. Idéal donc pour tous ceux qui doivent se déplacer pour jouer, pas seulement en voiture ou en transport, mais aussi en avion!

Markbass Little Mark Ninja

Ampli hybride
Mais si on est vraiment emballé par le son des amplis à lampe? Encore une fois il y a une solution: l’ampli hybride! Des amplis tels que EBS Fafner II, Markbass TTE 501, Markbass Little Mark Tube ou  Hartke LH-1000. L’ampli hybride se compose d’un préampli à lampe pour récupérer le son chaud de celle-ci et d’une amplification de puissance à transistor. Les avantages sont donc évidents, son de lampe accompagné de la puissance et de la neutralité des transistors. La génération précédente de têtes d’ampli à transistor était trop sèche et trop aseptisée au goût des bassistes, cette nouvelle génération devrait leur redonner du poids, au sens figuré bien sûr.

EBS Fafner II Bass Amp Head

Amplis deux canaux
La prochaine chanson a besoin d’un son rond et doux mais une partie de cette dernière nécessite un son avec une bonne grosse distorsion, pas de problème! Certaines compagnies fabriquent des amplis avec deux canaux; un canal pour un son clair et un canal pour un son saturé, les deux pouvant fonctionner seuls ou bien se combiner. Des amplis comme le Darkglass Microtubes 900, le Orange OB1-500 ou le Gallien Krueger MB800 permettent une intervention précise sur le son grâce à leurs deux canaux. Le changement de canal n’est pas rare, il est très pratique et agréable de pouvoir changer de son facilement (grâce à la pédale footswitch) entre et pendant les morceaux!

Orange OB1-500 Gallien Krueger MB800

Ampli à modélisation
Vous ne voulez plus de compromis? Vous n’arrivez pas à vous décider entre un ampli vintage ou un ampli moderne? L’ampli à modélisation balaye toutes ces considérations d’un simple geste. La modélisation des amplis est aujourd’hui fonctionnelle et efficace comme le démontre si bien le Markbass Bass Multiamp. Les prix sont sensiblement plus élevés et la prise en main plus complexe, mais avoir sous les doigts une dizaine d’amplis et de baffles dans un seul boitier compact, ça n’a pas de prix!

Markbass Bass Multiamp Mono

Les amplis à lampe sonnent tous pareils?
Les têtes d’amplis à transistor aussi?

Evidemment non. Malgré les similitudes structurelles, on peut dire que chaque fabricant possède plus ou moins son propre son. Une classification importante peut et doit néanmoins être faite : des constructeurs tels que Ampeg ou Orange ont une véritable identité sonore facilement reconnaissable pour une oreille avertie. D’autres fabricants tels que Glockenklang ont cependant choisi de reproduire le signal de basse de le manière la plus pure et la plus transparente possible.

Combien de Watt/puissance doit avoir mon ampli?

La puissance des lampes n’a rien à voir avec la puissance des transistors. Sur un ampli à lampe, une puissance de 100 à 200 Watt est déjà énorme! La distorsion harmonique des lampes mentionnées plus haut en est la cause: le signal peut apparaître plus «épais» et «fort» que celle des amplis à transistor qui affichent la même puissance. Les amplificateurs à transistors de 350 Watt constituent une limite: une puissance inférieure ne conviendra pas si vous voulez être prêt pour les groupes qui jouent fort et les grandes scènes.

Les amplificateurs modernes de classe D qui affichent une une puissance de plus de 1000 Watt n’ont rien d’extraordinaire. Même si vous ne déployez pas complètement tous ces Watt et que vous en avez encore « sous la pédale », cette réserve de puissance est appelée « Headroom » et permet d’avoir une très bonne dynamique même à faible volume. Donc : plus il y a de puissance, mieux c’est!

La neutralité des transistors possède un avantage de taille : elle vous permet de pouvoir jouer tous les styles sans trop de coloration. Les bassistes qui ont plusieurs groupes ou envie de jouer beaucoup de styles différents pourront faire le boulot correctement. Et avec une puissance minimum de 350 Watt, vous pourrez jouer partout. Attention cependant, il est préférable, sur les grosses scènes, de s’écouter sur les systèmes de retour de scène, cela permettra aux autres musiciens et à vous-même de pouvoir mieux s’écouter mutuellement. Ne vous inquiétez pas pour le public, la sonorisation s’en charge!

Le baffle

Comme pour les amplificateurs, le nombre de baffles disponibles sur le marché ne cesse de croître. Vous devrez le choisir selon votre budget et vos goûts personnels.

Le baffle avec haut-parleur 10″
Les haut-parleurs les plus populaires dans le monde de la basse électrique ont une taille de dix pouces.  Ils permettent de reproduire le signal de la basse avec ses transitoires rapides et convient donc pour le jeu technique moderne comme le Slapping (excellent en Funk), le Tapping (souvent présent dans les solo) ou encore par exemple pour un groove au médiator (Métal).

Cependant, les haut-parleurs de cette taille sont naturellement limités  dans la reproduction des basses fréquences du fait de leur petite taille. Pour cette raison, les fabricants ont eu la bonne idée de mettre plus d’un haut-parleur de 10 pouces dans un baffle. Les surfaces des membranes sont donc couplées et, de cette manière, permet à l’air de se déplacer « d’un bloc ». Forcés à être en configuration multiple, les haut-parleurs 10″ se retrouvent dans des baffles en possédant deux ou quatre voire même huit! Cela influe inévitablement sur le poids du baffle, mais les fabricants ont plus d’un tour dans leur sac, et les bobines néodyme ultra-légères soulagent nos pauvres dos de bassiste. Mais il faudra quand même bien le porter ! Alors les petits détails comme les poignées, renforcées tant qu’à faire, ne sont pas si anodins, les baffles Markbass Standard 104HF, Glockenklang Take Five Neo ou Hartke HX410 HyDrive en possèdent!

Le Baffle 15″
Un son de basse profond peut vous aider à conquérir l’audience, il est même très important et nécessite un haut-parleur de plus grandes dimensions. Il doit cependant être bien défini pour ne pas « polluer » le son en façade et sur scène, et d’ailleurs, l’inutilisation de haut-parleur de 18″ en est la cause. Le haut-parleur 15″ quant à lui, possède une forte pression acoustique dans le grave tout en maintenant une faible distorsion. Les haut-parleurs 15″ modernes présents dans les baffles Harley Benton BB115T, Ashdown Toneman 115 Deep ou  Mesa Boogie Subway Ultra-Lite 1X15 ont cette profondeur et cette définition.

Stack / Combinaison
D’autre part, comme les haut-parleurs 15 pouces ne sont pas aussi rapide dans les transitoires que les dix pouces,  beaucoup de joueurs de basse combinent un baffle de 4x 10″ avec un baffle de 1x 15″. Le résultat: le meilleur des deux! Cettte combinaison de baffle est appliquée depuis plusieurs décennies comme le stack classique. Bien qu’un tel système nécessite de bien ranger sa voiture ou le bus de tournée, le gros son bien gras compense largement l’effort logistique!
Remarque: vous pouvez bien sûr également combiner d’autres types de baffles – tout est autorisé! Cependant veuillez respecter les spécifications de puissance et d’impédance appropriées des différents produits afin d’éviter des dommages au matériel!
Deuxième remarque: les baffles des différentes marques ne possèdent pas forcément la même taille et ne s’empilent pas forcément correctement. Ceux du même fabricant sont souvent conçus pour, grâce à des encoches pour une parfaite stabilité. Mais parfois non! Surtout d’une série à l’autre. Alors calculez bien votre coup!

Le baffle 12″
Voila un compromis intéressant. Bonne pression acoustique, rapidité des transitoires et définition dans le grave. Souvent négligé car il ne descend pas aussi bas que le 15″, il pourrait vous surprendre et même mieux correspondre au style de votre groupe, qui sait? Allez donc jeter une oreille aux Gallien Krueger NEO212-II-8 ou au Orange OBC212, vous pourriez être bluffé!

Monitoring In-Ear – avec ou sans?

De nombreux bassistes utilisent ce système de retour intra-auriculaire (In-Ear c’est quand même plus simple), petit et souvent fabriqué sur mesure. Même s’ils se plaignent que la basse ne peut pas être entendue dans un si petit espace, il possède de nombreux avantages : on s’entend partout et plus besoin de se trimbaler le stack complet, il peut rester à la maison ou à la salle de répétition. Il vous faudra certainement un peu de temps pour vous habituer à porter ce système et à être « isolé » des autres, mais vous pouvez toujours enlever une oreille pour avoir un peu le son de la scène. Le deuxième avantage non négligeable est la sécurité, comme vous pouvez régler votre volume tout en bénéficiant d’une isolation acoustique, adieux les acouphènes!

Un plus gros son grâce aux préamplis externes!

Si la basse peut se brancher directement dans la table de mixage (avec une DI si la table ne possède pas d’entrée instrument), le son de l’instrument est cela dit souvent « trop propre », perçu comme « sans corps » et presque ennuyeux. Les préamplificateurs externes sont un excellent remède qui se placent entre la basse et la table de mix. Des produits tels que  Darkglass Microtubes B7K Ultra, Radial Engineering Bassbone V2, EBS Micro Bass II ou  Ampeg SCR-DI rempliront cette tâche avec brio. Attention : comme pour les amplificateurs les préamplis de certaines marques sont plus ou moins colorés. Seuls les goûts personnels trancheront!

Auteur :

Charlan est blogueur et passionné par la guitare, la musique et le son. Il a rejoint Thomann en 2005 et a joué dans divers groupes aux influences funk.

Source : https://www.thomann.de/blog/fr/guide-dachat-les-amplis-basse/

 

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s